La Confrérie et la Mutuelle de St Antoine

La Confrérie de St Antoine
et
la Mutuelle Saint Antoine
Texte du  Dr Jean Michel

 P1060795

             

« Confrérie de Saint Antoine »

 

1621
Les consuls de Saissac rappellent à l’évêque qu’il y a audit lieu cinq prenans droit de Dîme, l’évêque, le Prieur de St Etienne de Castillon, le secrétaire et l’aumônier de Montolieu.

Il y a plusieurs pauvres forts nécessiteux audict lieu, en nombre de 162, la plupart atteints de maladie, réduits en grande nécessité et misère. L’évêque accorde 100 livres pour la nourriture des vrais pauvres.
« Ez mains du recteur de Saissac, et par l’un d’eux distribués aux pauvres à l’instance desdits consuls ou autres habitants, a ce nommés par lesdits consuls, le recteur est tenu de rapporter de 15 en 15 jours, à Monseigneur l’état des distributions, attestées par lesdits consuls ou autre habitants à ce député. »

1651
Bulle d’indulgence du Pape Innocent X, donnée à la confrérie Saint Antoine, établie dans l’église paroissiale de St Michel à Saissac.
 « Ceux qui communieront, dans la chapelle, le premier dimanche avant la fête de St Antoine et le jour après, et pour St Roch ou St Hilaire ; auront 7 ans d’indulgences » Ceux qui suivront l’office divin, communieront, ceux qui diront l’oraison dominicale ou la salutation angélique à l’intention d’un malade .Ceux qui recevront de pauvres pèlerins, ceux qui montreront la voie du salut aux incroyants. Ceux qui réciteront 5 oraisons dominicales et salutations angéliques pour les âmes des membres de la confrérie, pourront recevoir une indulgence perpétuelle. » 

I8I5
 On note parmi les dépenses, I2 livres au chantre pour le réveilleur, 3 livres à Dazon carillonneur, I2 livres pour 2 cartières de bled pour le pain bénit, 2 livres à Rispail Raucoule pour la clochette.

1

2

I8I5
 Inventaire des effets de la confrérie:
Une croix (reliquaire en forme d’ostensoir) où se trouve enchâssée la relique du saint.
Un buste doré de Saint Antoine.
Une cloche servant à annoncer l’antienne du dimanche.
Une planchette servant à l’affiche des règlements. 
Une clochette pour le sonneur du réveillon.

Une croix de cuivre de IO pouces.
Un lustre doré à 6 branches.
2 planches d’images du saint, dont une en cuivre.
3 tableaux dorés dits « Té Igitur ».
2 marques de fer en T pour marquer les pains de l’aumône.
Une assiette d’étain pour la quête.
3 nappes pour l’autel avec une couverture verte.   
4 grands chandeliers de cuivre.

4 flambeaux.

I833
« Il sera mémorable que la chapelle de Saint Antoine a resté pendant - 6 ans sans marguilliers, à cause de la dissolution de la confrérie prononcée par l’évêque en I827 »

 

 « Mutuelle Saint Antoine »

 

Une mutuelle est une société dont les participants (mutualistes) s’engagent à
s’entraider contre certains risques ; grâce à leurs seules cotisations, sans bénéfice pour la société. Le mutualisme est un système d’organisation économique et sociale, préconisé par Proudhon et fondé sur la solidarité. Il naît au début du XIXe siècle et joue un rôle prépondérant en matière sociale jusqu’à la création en 1945 de la sécurité sociale.

 

La mutuelle Saint Antoine de Saissac est créée en janvier 1854 et autorisée le 4 août  1854 sous le numéro 4I  elle a pour but :

1/ De donner les soins du médecin et les médicaments aux membres participants malades.
2/ De les veiller et de leur payer une indemnité pendant le temps de leurs maladies.
3/ De pourvoir à leurs frais funéraires.
4/ De constituer une caisse de pensions viagères de retraite.

3

On trouve I39 noms :
Paul de Gineste Pharmacien, Trilhe Médecin, Landes Juge de paix, Gouze Prosper commandant de Police, 3O tisserands en toile ou en drap, 22 brassiers,, 3 négociants Bosc Guilhem, Bosc et Joffre, Forge Bernard tailleur d’habits, Mas Pierre menuisier, Galibert Pierre et Jean, fourniers, Mur Jean suisse, Durand André martineteur, Carriè ancien cantonnier et Raucoule cantonnier, Mélliés ferblantier, Durand François dit « tonton » faiseur de chandelles, Jalbaud et Galibert tailleurs d’habit ; Fabrègue, Boyer et Phalippot maçons, Vielmur, Nespoulet, Bosc, Raucoule, Doumenc  cordonniers, Couture tondeur, Raucoule Jean apariteur, Oustry Prosper, Azéma, Doumenc boulangers, Viviés menuisier, Carcanade, Salvy tailleurs de pierres, Drand E F et G , Vassal maréchaux, Raucoule marchand, Maurel , Arnaud, Baux charpentiers, Lozes marchand épicier, Bosc boucher, Bosc Antoine voiturin, Oustry serrurier Salvy, Forges, Saisset meuniers, Galliardon cafetier, Paule roulier, Borrel chandelier, Arribaud menuisier. Ainsi que Guilhem, Espinasse Robert (frère du général), De Laurens, Rouanet, Guiraud F, Escande Jean, Degua, Orus Denis propriétaires.

On a ainsi un aperçu intéressant sur la fondation en milieu rural d’une mutuelle. On constate que toutes les professions sont représentées et concernées.

4

5

 Fêtes

Fête du 15 1 1888
 Défilé en ordre, Barthélémy Vicaire a du talent à l’orgue, Cals Jean (Gattou) fait la quête destinée à payer le reliquaire de St Antoine soustrait à l’église par des malfaiteurs.
Aux Vêpres, des sociétaires unissent leurs voix à celle du chantre de la paroisse.

Fête de 1889
 L’abbé Barthélémy, aux sociétaires qu’il n’a pas souvent l’occasion de voir dans l’église, rappelle les méfaits de la danse;
Il y a 4 cafetiers faisant partie de la société : Homs, Raucoule, Escudié et Pujol.
On décide que pour les fêtes ils fourniront 4 musiciens pour la journée.
 Homs et Raucoule d’une part, Escudié de l’autre.
Pujol servira le vin d’honneur.

Cette année on change la date de la fête, au lieu du 15 janvier, on choisit 9 juin.
 Le matin la société assiste à la messe ou elle se rend au son entraînant d’un pas redoublé.
 A la messe, la musique participe, puis on fait le tour de ville la bannière en tête. Un vin d’honneur est servi, concert à 4h30. Puis les deux bals ont lieu.

I89I
 Les sociétaires ont défilé au pas de marche accéléré, exécuté par la fanfare nouvellement établie par Mr Melliès, Mlle de Laurens tient l’orgue pendant la cérémonie.
Messe chantée par quelques sociétaires sous la direction de l’abbé Julia.
 Gattou  fait une quête pour le reliquaire.

A vêpres on chante le cantique dédié à Saint Antoine.

I893
 Fête, la fanfare n’est plus notée, l’orgue est tenu par le vicaire Sourgne.

1905
 On fête le cinquantenaire de la société St Antoine.

I906
 Fête en l’honneur d’Emile Loubet, premier mutualiste de France.

1923
 On refait la fête chez Escudié, hôtelier 12 f le repas, il fournit 4 musiciens.
 Messe à 9 h.
 Banquet, bal sous la halle.
 Le sociétaire Cals nous distrait par quelques-uns de ses guais monologues.
On prend un verre de bière au café Bosc puis on va danser.
On félicite Mr Montels qui a organisé l’éclairage du bal.

6

7 

Erick FANTIN sur Google+

Lampy saissac cpa cartes postales anciennes Aude Montagne Noire chateau

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

 

Depuis Sept 2015,
retrouvez moi sur:

http://saissacdantan2.e-monsite.com/

c'est la suite !

11-blason-aude.jpg

Ce blog à pour but de faire perdurer notre mémoire, aussi,
si vous détectez une erreur, si vous souhaitez ajouter un commentaire, si vous possédez des documents pouvant paraitre ici, ...
n'hésitez pas,

contactez moi
fantin.erick@bbox.fr
ou écrivez votre commentaire directement sur le site.