Gardons la mémoire intacte !

Afin de garder intacte la mémoire du passé récent de notre village,
je vous propose dans ce chapitre,
une vue du "Saissac" de environ 1900 à 1990.

Vous y retrouverez des scènes de vie, des "figures" locales, des manifestations et bien d'autres sujets.

A bientôt !

 

Ce blog à pour but de faire perdurer notre mémoire,
aussi,
si vous détectez une erreur,
si vous souhaitez ajouter un commentaire,
si vous possédez des documents pouvant paraitre ici,
...
n'hésitez pas,

contactez moi
ou
écrivez votre commentaire directement sur le site.

1939-1945 ATTAQUE DE LA ROUGE

ATTAQUE DE LA ROUGE

" 29 juin 1944 "

Attaque de la rouge1

Situation : Le 29 juin à 11h20 le lieutenant Jourdain est prévenu par un chef d’équipe de Saissac que 7 camions allemands avec une trentaine d’hommes, commandés par deux officiers en voiture légère venant de Lézignan vont au lieu-dit " La Rouge " au Sud-ouest de Lacombe. Le Commandant prévenu donne l’ordre d’attaquer immédiatement.


Opérations : Le lieutenant Jourdain embarque avec les pelotons Mercier et Mauran, Marcel et Wolf.. Débarquement 2 km avant l’endroit présumé, marche d’approche avec patrouilles d’avant-garde et de flanc-garde. Reconnaissance des fermes de Cabanelles, l’Albejot, le Fort et à 14 h arrivée au carrefour du chemin menant à la Rouge.

L’agent motocycliste Deguilhem signale la présence de 5 camions allemands. Jourdain place le peloton motorisé sur la cote 504 et lance l’attaque. Le peloton Mercier à gauche du ruisseau et le peloton Mauran à sa droite, doivent progresser en liaison à vue en direction de la Rouge par le Sud tandis que les pelotons Marcel et Wolf devront attaquer par le nord.

Le mouvement est largement engagé lorsque les commandants Mompezat et Sevenet et le médecin-capitaine Manquené arrivent sur place

Comme le carrefour du chemin de la Rouge avec la route Saissac-La Galaube n’est plus sous le feu du peloton motocycliste qui a quitté la cote 504 en direction de la Rouge, l’ordre est donné à Jourdain de reprendre le contrôle de la position. Il fait replier le peloton Mauran et envoie un agent de liaison vers le groupe Mercier qui progresse rapidement. Seuls les flanqueurs droits pourront être avertis.

Une voiture grise remontant le chemin de la Rouge est stoppée par le Fusil-mitrailleur de Rabaudy. Un allemand tire sans arrêt avec une mitrailleuse légère d’aviation, alors qu’il va diriger son tir vers un petit groupe de maquisards qui avancent sur la crête Jourdain, debout, l’abat avec sa mitraillette. Le véhicule est occupé tandis qu’un feu violent éclate vers la Rouge. Jourdain progresse dans sa direction avec le peloton Mauran. En chemin le chef Halm abat un allemand qui débouchait derrière un rocher. Quand ils arrivent à la Rouge le combat vient de se terminer.

Le sous-lieutenant Mercier et le cavalier Fabre sont morts sur place en servant chacun un fusil-mitrailleur. Le motocycliste Deguilhem armé d’un fusil-mitrailleur a été blessé à la tête par des éclats de grenade. Le cavalier Farsac est également blessé.

Côté allemand ils laissent sur place huit morts et trois blessés, les autres s’étant enfuis dans les bois. Le CFMN récupère 2 mitrailleuses 2 fusils-pistolet et 4 camions qui sont restés sur place.

Deux civils français, les yeux hagards, interrogés disent avoir été requis par les Allemands : ils sont relâchés au bénéfice du doute.

A 18 heures les escadrons rejoignent La Galaube où les prisonniers allemands blessés sont soignés.

A 19 heures dans les camps, à l’appel des couleurs, les drapeaux sont en berne.

Attaque de la rouge2

Sources:
http://www.lemilitarial.com/cfmn/larouge.htm
http://polymathe.over-blog.com/article-32490654.html

40 ans de l’âge d’or


Bon anniversaire !
 

villegly.jpg 

 

L’association l’âge d’or de Saissac a été fondée en 1976.
 Elle est enregistrée à la préfecture le 2 juin 1976 et inscrite et homologuée au journal officiel du 8 juillet 1976.
Le président fondateur était Monsieur Roger Martin,

roger-martin-et-mme.jpg

Cette association organisa pendant longtemps des goûters, jusqu'à ce qu’un membre propose de faire des repas à midi. Le plus beau de ces goûters, celui qui reste dans les mémoires c’est incontestablement la fête dite des « Jonquilles » Des centaines de ces odorantes fleurs avaient été cueillies par Valentin Homps en particulier et ornaient la salle du repas.

A l’un de ces repas, assistait Jojo,
 joyeux retraité du lotissement Saint Jean,
qui se trouva placé près d’Ernest Marti,
 de Fernand Janin et de Valérie Chavernac.
 Il attaqua ferme Valérie et lui proposa,
 les vapeurs éthyliques aidant,
 d’envisager une vie commune.
Proposition, qui loin de la choquer
 lui convint parfaitement,
si bien qu’elle annonça ses fiançailles
dans tout le village.

 

repas-121977-1.jpg  repas-121977-2.jpg

repas-121977-3.jpg  repas-121977-4.jpg

repas-121977-5.jpg  repas-121977-6.jpg

 

Sous les présidences de Messieurs Martin et Bergogne, des voyages d’un jour sont organisés et ont beaucoup de succès :

1977 Lac de la Raviège, le Sidobre, La côte Vermeille, Perpignan.
1978 Le Gers, Auch, Toulouse, Port Vendres, Banyuls.
1979 Andorre, Pas de la Case, Roquefort .
1980 Le Cabardès, Pic de Nore, Quillan le Puymorens .
1981 Andorre la Vieille Saintes Marie de la Mer.
1982 Albi Cordes, Rosas en Espagne
1983 Navacelles Saint Guilhem le désert. Pas de la case, Mas d’Azil
1984 Najac, Le Pont du Gard, Nîmes, Uzès.
1985 Bagnères de Luchon, St Bertrand, St Michel de Frigolet
1986 Vernet les Bains, St Gilles, Source Perrier.
1987 Beziers Canal du Midi, Gers, Lombez, Simorre.
1988 Sète par train Corail, Gers Condom.
1989 Sauveterre Viaduc du Viaur, Rodez, St jean du Gard, Bambouseraie.

Les premiers voyageurs, se disputent pour savoir où a eu lieu le plus mauvais repas. Est-ce le frugal  et monastique repas de Saint Michel de Frigolet ou les fameuses moules absentes de leurs coquilles servies en Espagne ?
 L’Espagne est aussi présente, dans les souvenirs gastronomiques, en raison d’un repas pourtant dûment commandé par Monsieur Martin, mais qui par suite d’un oubli de transmission n’était pas prêt a l’arrivée. La colère de Roger Martin atteignit des proportions Jupitériennes et le repas, servi avec un peu de retard fut quand même fort honorable.

 

repas-aines-01-1984-1.jpg  repas-aines-01-1984-2.jpg

repas-aines-01-1984-3.jpg  repas-aines-01-1984-4.jpg

repas-aines-01-1984-5.jpg  repas-aines-01-1984-6.jpg

repas-aines-01-1984-7.jpg  repas-aines-01-1984-8.jpg

A partir de 1989 Monsieur Jalbaud Robert prend la présidence du Club, 1-11.jpget l’année 1990 a lieu le premier Grand Voyage de plusieurs jours.
Nous sommes accueillis au village V A L de Val Louron par Jean Allenou,
 qui nous fait une chaleureuse réception.
 Si nous avions à décerner un prix orange, nul doute que VAL Louron
 avec Collonges La Rouge seraient les lauréats.
 Seule fausse note dans un village Espagnol,
nous nous faisons éjecter,
par le propriétaire de la maison que nous visitions.

 

non-date-1-1.jpg  non-date-1-2.jpg

non-date-1-3.jpg  non-date-1-4.jpg

non-date-1-5.jpg  non-date-1-6.jpg

non-date-1-7.jpg  non-date-1-8.jpg

(rediffusion)

Quand on faisait le cochon ...


... c'était bombance !

 

Ici c'était chez 
Louis et Lucienne
et 
les voisins et amis 
venaient aider !

La fete au cochon 2

Lire la suite

Les derniers Maires de Saissac


Dscf6181


Ils ont changé
le vieux Saissac d'antan.

Ils ont donné leur temps
pour la collectivité.

Honneur à nos Maires !

Lire la suite

L'Amicale Philatélique ...


... est née en 1978 !

 

1979 expo philatelie 1

Exposition 1979

Philatelie1

Lire la suite

Le Petit Train de Saissac ...


... puis de la Cité !

 

196 001

ZOOM sur l'aventure du Petit Train !

C'est une aventure qui a débuté il y a quelques décennies avec Loulou Barbaste,
le long de la Rigole et des routes du Saissagais 
et qui se perpétue depuis tout autour de la Cité de Carcassonne
avec aux manettes Pierre Barbaste.

Lire la suite

La vie à Saissac en 39-45 (11)

Les troupes allemandes à Saissac

 

Troupes

 J. Michel

 

 

Un panneau touristique ...

... qui date de 1976 !

Oeuvre de Raymond Palau,
fait à main levée !

 

P1090159

Les Fêtes du Vin (8) - Animations


4 jours avec animations non stop !


Peco 1

Yvon et Cyprien au graphique pétanque

 

Lire la suite

.......... les filles de Saissac .....


 ... en 1960 !

1960 1

Photo Alice B.

Les Fêtes du vin (6) - Les bénévoles

Ils sont l'essence même de tout évènement, les bénévoles !

 

Loulou barbLoulou Barbaste

Lire la suite

Les Fêtes du vin (5) - Les Dieux des cuisines.

En cuisine, ils étaient les maîtres !

 

1982 27

La suite ci dessous

Lire la suite

Galétis ...


Ou la Société de Salaisons de la Montagne Noire.


Entreprise qui ne connaissait pas la crise
jusqu'à la fin des années 70.

Gérée par Jean-Baptiste Doumeng,
"le milliardaire rouge",
elle employait bon nombre de saissagais.
Je pense nottament à
Marie Louise Maurel, Régine Fantin ou les belles soeurs Baches,
qui, tous les jours, faisaient le trajet à pied, partant le matin de Saissac à 4 heures,
et ce quelque soit le temps !

579 001Porte clefs à entête des salaisons


 

 

C'était il y a 31 ans, 14 juillet 1984 !

 

Il y a 31 ans,
le 14 juillet 1984
et inauguration de l'avenue du Corps Franc de la Montagne Noire.

En présence de Raymond Courrière,
Secrétaire d'Etat aux rapatriés.

14 juillet 1984 8La suite ci dessous

Lire la suite

 

Depuis Sept 2015,
retrouvez moi sur:

http://saissacdantan2.e-monsite.com/

c'est la suite !

11-blason-aude.jpg

Ce blog à pour but de faire perdurer notre mémoire, aussi,
si vous détectez une erreur, si vous souhaitez ajouter un commentaire, si vous possédez des documents pouvant paraitre ici, ...
n'hésitez pas,

contactez moi
fantin.erick@bbox.fr
ou écrivez votre commentaire directement sur le site.