cpa

Inauguration du monument du Maquis


Inauguration du monument du Maquis

en photos.

Inaug maquis 2Inaug maquis 1Inaug maquis 3Inaug maquis 4Inaug maquis 5Lamourelle 4

 

 

Photos ecole de Saissac - Année 1998

 

Photos ecole de Saissac - Années 1998


1998

 

 


La gendarmerie


L'ancienne gendarmerie

Gendarmerie 2

7 octobre 1792. La municipalité est chargée de trouver un logement pour la brigade de gendarmerie. Le sieur Cavailhès cède au sieur Maffre, maréchal des logis, une chambre, une écurie et une grange à foin pour 200 L par an.
La brigade s’étant retirée le 15 septembre on lui doit 100L.

1793 députation d’un homme à Carcassonne pour obtenir l’établissement d’une brigade de gendarmerie.

An 2 la gendarmerie se plaint qu’elle n’est pas encasernée et obligée de loger chez des particuliers.

1852 Depuis cette date Saissac est le siège d’une brigade de gendarmerie, soit à pied soit à cheval

1858 Suppression du commissaire de police de Saissac M. Lacheze

1870 Bosc Pierre roulier à Saissac est surpris par les gendarmes Pouillès et Lacroix de Saissac conduisant une voiture sans lumière. Paule Louis voiturier à Saissac est surpris par les gendarmes Lacroix et Ricard conduisant une charrette non éclairée.

3 Novembre 1912. Depuis avant 1852 le siège d’une brigade de gendarmerie est établi à Saissac. «  Que  l’établissement de cette brigade au chef-lieu de canton, situé aux confins des départements de l’Aude et du Tarn est d’une utilité incontestable. Que Saissac par sa position géographique et topographique nécessite une surveillance toute particulière par l’intensité de la circulation et le va et vient incessant de personnes de toutes catégories, qu’il est un lieu de passage ou de rendez-vous journalier de vagabonds et de bohémiens. Que si cependant la population y est d’une sagesse relative, c’est grâce à la présence de la gendarmerie qu’est du le commencement de cette sagesse. Que si par une décision la brigade était supprimée, les passions politiques et autres, le braconnage sous toutes ses formes, si longtemps compromis, se donneraient libre cours et il faudrait revenir sur une mesure qu’il aurait mieux valu ne point prendre »  Le conseil demande le maintien de gendarmerie de Saissac.

Semblable question se posera en 1999 et la brigade sera maintenue.
La gendarmerie actuelle a été complètement refaite sur le terrain de l’ancienne gare.
L’ancienne gendarmerie a été convertie en logements et une boucherie a été créée dans le bâtiment

Immeuble démoli pour faire un parking en 1997

Gendarmerie 1

Capture plein ecran 15102014 090300

1981 boucherie

-

Photos ecole de Saissac - Année 1997

 

Photos ecole de Saissac - Années 1997


1997

 

 


L'ancienne gare


ANCIENNE GARE

 Cp33 1


L’ancienne gare de Saissac a été construite vers 1904. Le premier tramway arrive en gare de Saissac, le 10 mai 1905.
L’arrêt complet du trafic a lieu en août 1932.

Le terrain de la gare est aménagé en terrain de sport en 1940, avec terrain de sport, terrain de basket et boulodrome lyonnais.

On garde le souvenir de Rose Callas « chef de gare » à Saissac pendant de nombreuses années.
Une partie de ce terrain est vendu à la « Coopérative laitière et fromagère » créée en 1930.
Terrain récupéré lors du départ de la coopérative à St Denis.
Le local de la gare sert de vestiaire aux équipes de Rugby et de football

Cédé au département pour la construction de l’actuelle gendarmerie.

Cp49 1

734 001

Portraits de Saissagais - Valerie et Camille Chavernac


Valérie et Camille Chavernac

Lorsque l'on parlait du Barry d'Aut,
on pensait immédiatement à eux.

Camille, radio amateur,
faisait grésiller toutes les télévisions du quartier.
Valérie, elle, avec sa voix forte,
était entendue deux rues à la ronde.

V chavernac et mr 3

V chavernac et mr 3 1976

V chavernac et mr 2

Chav

V chavernac et mr 1

 

 

L'ancienne Mairie


ANCIENNE MAIRIE

 

L’hôtel de ville primitif se trouvait au coin de la place aux herbes. Il fût démoli, pour cause de ruine, ce qui permit d’agrandir la place.

Dès 1844 un projet de construction est prévu.

1853
A côté des halles il y avait 2 hôtels et cafés. Il s’y tenait foires et marchés. L’esplanade devant la halle servait à garer les charrettes des rouliers qui s’entendaient pour monter le raidillon (Ils attelaient leurs chevaux par 2 jusqu'à la pierre St Denis et revenaient chercher l’autre charrette)

1858 Inauguration de la halle.
Pour un loyer annuel de 10 et 100 f les véhicules et les machines à battre pourront stationner sous la halle. Ils devront toutefois être retirés lorsque la halle est demandée pour une cérémonie publique ou un bal.

1861 Le premier étage est aménagé en mairie.
On y loge le garde municipal. On y installe la justice de paix.

Les halles sont cimentées en 1933.
Elles servent de salle de bal, l’orchestre est juché en hauteur, sur un praticable en bois. Les couples tournent autour du pilier en bois qui soutient la voûte. Les mères assisses autour de la piste, sur des bancs en bois, surveillent attentivement les filles. Des idylles se nouent au milieu du ronron des orchestres « modernes »

Après quelques modifications intérieures, le conseil municipal décide la construction d’une nouvelle mairie plus fonctionnelle.

L’ancien bâtiment est consolidé, on supprime l’ancien pilier, on crée de nouvelles ouvertures, une belle salle des fêtes est inaugurée.

En haut la salle Lagarrigue et ses belles peintures est restaurée et une salle d’exposition est construite.

Armoiries

Halles 2

1981 refection ancienne mairie 2

1981 refection ancienne mairie 1

1981-refection-ancienne-mairie

Mairie 1

Photos ecole de Saissac - Année 1996

 

Photos ecole de Saissac - Années 1996


1996

 

 


La salle André Laguarrigue

La Salle André Laguarrigue

Lagarrigue 4

Lagarrigue 2

Lagarrigue 3

Lagarrigue 5

Lagarrigue 6

Lagarrigue 1

Inaug salle lagarigue

Exposition salle des Fêtes années 50 environ
Si quelqu'un peut nous en dire plus ...

Photos ecole de Saissac - Année 1995

 

Photos ecole de Saissac - Années 1995


1995

 

 


11 Novembre 1994


Il y a 20 ans !

11111994

-

La fontaine Injalbert à Saissac

La fontaine Injalbert à Saissac

11367 1 photo1 g

Fontaine Injalbert ainsi nommée à cause de la statue de la République, tête de Marianne en bronze,
sculptée par Injalbert (artiste biterrois internationalement connu,
qui fut grand prix de Rome et dont les œuvres se trouvent dans des villes du monde entier.)
et offerte à Saissac, par Dujardin Beaumetz, ministre des beaux-arts.
Elle est installée depuis le 1er septembre 1912 dans  le  jardin public.

Une fontaine en pierre, avec pyramide  à quatre faces, des masques de lions en bronze,
crachent l'eau par des tuyaux de cuivre, dans une fontaine circulaire en granit.

La fontaine en pierre et la colonne de  granit coûtent 1000 f 1932.

11367 1 photo3 g

11367 1 photo2 g

11367 1 photo6 g

11367 1 photo5 g

11367 1 photo4 g

Photos ecole de Saissac - Année 1994

 

Photos ecole de Saissac - Années 1994


1994

 

 


L'Horloge

L’HORLOGE

 

Autrefois placée sur la tour carrée de porte neuve, nommée tour de l’horloge dans certains documents.

1752 Celui qui fait sonner l’horloge perçoit 10 Livres par an.

1792 Mauvais état de l’horloge qui fait que certains arrivent avec plus d’une heure de retard. 

1792 A Dazon pour l’entretien de l’horloge 13 Livres.

Horloge

1880
Vote de 1800 francs pour l’acquisition d’une horloge

Placée le 31 mars 1880 par Mr Peghoux Horloger Mécanicien à Carcassonne.

 

Le beau mécanisme de l’horloge de Saissac

Les sonneurs de cloches tintaient les mâtines, au lever, l’angélus 3 tintements suivis de volées 3 fois par jour pour appeler  les croyants à la prière, carillonnaient pour la grand-messe, faisaient retentir le tocsin en cas d’incendie ou de danger ou égrenaient les tristes notes des glas, autant de coups que le défunt avait vécu d ‘années.

Le clocher a  aussi annoncé la fin des 2 guerres mondiales.

A Saissac c’était Crouzet dit Pousaco qui était sonneur, sacristain et chantre à l’église. C’était souvent sa femme qui sonnait les cloches, après avoir monté les raides marches de l’escalier du clocher. L’église a été sonorisée et c’est une horloge  mécanique qui assure les sonneries. Pendant longtemps elle fut réglée par Camille Chavernac.

1793 Il est requis de faire descendre 2 cloches et d’inviter les particuliers qui auront du cuivre à le porter au district. Saissac est d’une très grande étendue et si l’on ne conserve par les 2 grandes cloches, il est impossible que les citoyens ainsi équipés puissent entendre l’appel des offices divins, vu que notre église se trouve être foraine et le clocher enfoncé. On propose d’envoyer les deux autres cloches. On conserverait la grande cloche pour le tocsin d’alarme et celle qu’on sonne ordinairement pour la messe. Le 18 mai 1794 on fait transporter à Carcassonne les  3 cloches de Saissac.

Actuellement on trouve dans le clocher. 4 cloches.

Le mystère de la cloche disparue

Une autre cloche figurait à l’inventaire diocésain du 14 oct 1942. comme objet fendu et déposé. Cette cloche a disparu après la guerre.

Ses caractéristiques étaient Diamètre 51 Hauteur 0,52 cm Poids 80 kg Note Sol 4

J.M .J DOMINE JESU SUSCIPE SPIRITUUM MEUM A MORTE PERPETUA LIBERA NOS DOMINE Hoc TINTIN Pro AGONIZANTIBUS Cons D CROS R P SAISSAC D MARQUIER FUIT PATER LUSTRALI ET MATER D ESPINASSE 15 JUIN 1851 MARTIN FONDEUR A FOIX 

Le Christ en croix. Vierge aux pieds de la croix Ange

 1/ D 39,5  H 0,45 Inscription .

Esperou

1885. A la gloire de Dieu ; mon nom est AGNES ESPEROU qui m’a donnée à l’hospice de Saissac, l’an de J C 1882. Mon nom ANNE et verbum caro factum est. Sœur Philomène sup, Sœur Louise, sœur Marie, Sœur Elisabeth, Sœur Vincent. Marc Escande maire de Saissac.

 Escande maire en 1884 pendant un an)Décor Christ et Vierge . Dates 1882 en haut ; 1885 en bas. Cette cloche se trouvait au dessus de l’entrée de l’actuelle école de Saissac, autrefois pensionnat et ancien hospice .Le pensionnat de 1885 est dirigé par Sœur Philomène. Sœur Marie dirigeait l’ouvroir, 2 autres sœurs étaient enseignantes et la dernière cuisinière . Cette cloche a du être mise au clocher lors de la séparation de l’église et de l’état. Une demande d’établissement des sœurs de St Vincent de Paul a lieu en 1841 et il est précisé qu‘aucun établissement séculier n’existe sur la commune.

II/ D 0,58 H 0,60 m

Capture plein ecran 08072014 080355

IN OMNI TEMPORE A FULGORE  DOM BENEDICAM DOMINUM

     HOC TINTINABULUM PRO SATE TEMPESTATEM LIBERA NOS

     CONSECRAVIT CROS RECTOR PARROCHIAE ET INCOLUMITATE VIVORUM

     FUIT PATER LUSTRALIS ET MATER D DE GINESTE SAISSAC D ROUANET. 

     MARTIN fondeur  DIES  JUNII 1851   

  Décor croix et arabesque

III/ 1614  H 65 cm D 65 cm

  H S Stas MARIA/ BENEDICAM DOMINUM / IN OMNIA TEMPORE/ JEHAN ROBERT  PAUL CARRIERE   DENIS GLORIES   GUILLAUME BENAZET /CONSULES DE SAISSAC

Capture plein ecran 08072014 080426 Cette cloche provient peut être de l’église champêtre de Sainte Marie de Campras, confisquée comme bien national.
Ceci expliquerait le Sancta Maria gravé sur la cloche, qui était peut être restée à Campras lors de la réquisition des cloches de Saissac. 

IV/     D 1,18 H 1,10 m

Capture plein ecran 08072014 080502

     St MICHAEL ORA PRO NOBIS / CHRISTUS REGNAT/CHRISTUS VINCIT/ SIT NOMEN DOMINI BENEDICTUS JESUS MARIA /  CROS RECTOR PARROCHIAE SAISSAC/  BESAUCELE   CAVAIRAC/ HOC TINTINABUMUM FUIT INSTAURATUM STUDIO ET OPERA /  N D AUGUSTINI

 D HUGUES FUIT PATER LUSTRALIS MATER D BOSC/ CONSECRAVIT LABATUT VIC GEN / ROUANET  DURAND  AZEMA  COURTADE / En bas    AN  1851 DIE  JULII/MARTIN FONDEUR A FOIX 

Capture plein ecran 08072014 080538    

  

 

Portraits de Saissagais - Pierre Almeida

Pierre Almeida

L'un des tout derniers
résidents de "La Poulerie" à Saissac, il s'installa ensuite avec son
épouse au "Barry d'Aut".

Il était une figure incontournable du terrain de boule où il se rendait tous
les jours avec sa bonne humeur coutumière.

P almeida a une fete du vin

Lors d'une Fête du vin

Boules 2A la pétanque

 

1980, Saissac village fleuri.

Saissac, village fleuri
1980

Depuis très longtemps Saissac participe activement au concours du « Village fleuri ».
Déjà le syndicat d’initiatives avait décerné des prix et Mr Jean Bergamelli
avait présenté un montage visuel des meilleures réalisations, MM Martin et Calvet prirent la suite
et Mr André Beguin pendant de nombreuses années anima ces réalisations florales.
Un premier prix départemental récompensa notre village.

Vilfle1MM Béguin, Séguy, Bibies et Ernst, lauréats du concours 1980

Vilfle2MM Fantin, Calvet, Martin, Fabre et Barbaste, membres du Jury

Vilfle3Une vue des participants

1980 m calvet

Photos ecole de Saissac - Année 1993

 

Photos ecole de Saissac - Années 1993


1993

 

 


Célébrités à Saissac - Maistre

Célébrités à Saissac

MAISTRE
Par le Dr Jean MICHEL

 

La famille Maistre s'installe à Saissac par le mariage de Jules Maistre de Villeneuvette avec Marie fille d'Edouard Bosc . Jules Maistre appartenait a une famille de drapiers qui possédait la manufacture de Villeneuvette depuis 1803. Ils eurent 5 enfants, Claire, Edouard, Euphémie, Casimir et Paul.

L’ancienne cité industrielle et autonome de Villeneuvette de Clermont fut fondée sous l’impulsion de Colbert en 1677.
Fontaines, aqueduc, canaux déversoirs en cascades, bassins rappellent le Roi-Soleil. Dont une petite place en carré porte le nom. Rien n’y manquait : l’église, l’auberge pour les inspecteurs des draps et les négociants de passage, la glacière sous sa coupole ; les habitations des contre-maîtres et commis dans la grand’rue, les logements rue Bert pour foulonner, tondeurs, pareurs, encoleurs et tisserands. La cité du travail grâce aux prés, vignes, oliviers et champs l’entourant se suffisait à elle-même.
Ce fut le dernier établissement de ce type à survivre, après une réussite qui dura jusqu’aux années 1950.

Maistre1

Paul Maistre va résider à Escourrou, il s'occupera aussi de la manufacture "Jules Maistre et fils" à Villeneuvette . Puis a la mort de Jules Maistre son père en 1909, il va avec son frère Casimir devenir gérant de la société "Les fils de Jules Maistre", transformée enfin en société "Maistre et Cie". Paul Maistre va tomber héroïquement à Verdun en 1916.

Casimir Maistre

Etait donc le petit fils d'Edouard Bosc .Il est très jeune passionné par les explorations et participe ainsi en 1889 avec le docteur Catat à l'exploration d'une partie inconnue de Madagascar cinq ans avant l'occupation de l'île par les troupes françaises.

Casimir Maistre effectue son premier voyage avec le Docteur Catat à Madagascar.
Le compte rendu de ce voyage paraît dans « Le Tour du Monde de 1893. Voyage qui dure de 1889 à 1891.

Maistre2

C'est alors que le comité de l'Afrique Française le choisit pour prendre le commandement de la mission Congo Niger , il a alors 23 ans , c'était en 1892.

Cette mission avait pour but de relier les établissements du Congo et ceux du Soudan. C'était l'époque où les anglais envisageaient d'établir une ligne de chemin de fer entre le Cap et le Caire et les français entre Dakar , Brazzaville et l'Abyssinie et Djibouti .D'où la fameuse affaire de Fachoda et du commandant Marchand qui faillit se terminer tragiquement . Une première mission confiée au colonel Crampel venait d'échouer et avait vu la mort de son chef.

Léon , Joseph, Casimir Maistre prend le départ de Brazzaville avec sous ses ordres 5 européens et une escorte de 60 sénégalais et 120 porteurs. Il va falloir deux ans a Casimir pour parcourir un itinéraire de 5000 Km dont plus de 2000 à pieds dans des régions totalement inconnues.

De l'Oubangui a Garoua grâce à de patientes négociations menées avec les chefs régionaux , il réussit à obtenir des accords d'amitié qui ratifiés par le gouvernement et le parlement nous assurent une primauté sur l'Angleterre et l'Allemagne .Ces droits sont reconnus par la convention de Berlin en 1894.

Ces droits obtenus par la mission Maistre permettent en 1908 un arrangement avec l'Allemagne qui moyennant la cession d'une partie des territoires obtenus par Maistre évite une guerre et nous laisse les mains libres au Maroc.

Les documents scientifiques rapportés par Maistre et ses compagnons (Géologie, astronomie, hydrographie, levée de plans etc. ) Utilisés par les géographes français et étrangers , les nombreux congrès et conférences , donnent à Casimir Maistre une réputation internationale et lui valent de nombreuses distinctions , dont la légion d'honneur à 25 ans qui lui est remise par le ministre Delcassé.

Maistre3

Maistre4

Carte
exécutée d’après les documents de Casimir Maitre

Partis de l’Oubangui,

poste de Kémo, passe chez les Ndris, échange de sang, en
guerre avec les Mandjas. Va chez les Arétous, puis chez les Saras,
dans les marais rencontre les musulmans du Baguirni. Passe chez les Toumoks
puis les Gaberis . Traversée du Logone. Séjour forcé chez les
Lakas, puis retour par la Bénoué, Yola, Ibi et le fleuve Niger.

Maistre5

La paix de Casimir
avec les Mandjias 1892

Maistre6

Attaque du camp par les Mandjas

Maistreville

Il décide en 1950 de revenir a ses souvenirs et note ses mémoires. Il a toujours été en relations d'amitié avec Brazza et Lyautey , ainsi qu'avec les académies de sciences coloniales. Dans sa maison de Montpellier où il se retire , il reste a l'écoute des événements , toujours aussi alerte d'esprit. En 1935 à l'initiative du général Malafosse (fils d'un contremaître de Villeneuvette) Casimir Maistre est nommé sur intervention de Lyautey officier de la légion d'honneur En 1937 le haut-commissaire Boisson inaugure à Garoua au Cameroum un monument rappelant la jonction des missions Maistre et Mizon venues à la rencontre l'une de l'autre .En 1947 un poste stratégique du Tchad est baptisé Maistreville par décret du gouvernement français .Le monument de Garoua a été détruit et seule une plaque de bronze a pu être sauvée grâce à la présence d'esprit de notre ambassadeur .Maistreville se nomme désormais Kelo et sert de dépôt aux "Médecins sans frontières"

Casimir est mort en 1956 à Paris renversé par un véhicule conduit par un noir.

Le drapeau tricolore qui porté par un tirailleur sénégalais a parcouru 5000 Km en tête de la colonne est rentré en France avec de très nombreux objets , armes, ivoires, bracelets et les carnets de notes journalières tachés et délavés par les bourrasques et le soleil. Ces notes ont permis au service géographique de l'armée de dresser une carte exacte de l'itinéraire Congo-Niger.

Ces souvenirs précieux sont toujours entre les mains des héritiers directs de Casimir Maistre.

 

Casimir Maistre directeur de la Manufacture

Et voici qu'en 1895 Casimir disparaît de la scène en pleine notoriété , il va désormais pour obéir aux ordres de son père se consacrer à la gestion des affaires familiales jusqu'en 1950 ou il reviendra à ses souvenirs .

Pour obéir a son père Jules Maistre-Bosc qui l'appelle a l'aide, Casimir abandonne sa vocation. Avec son frère Paul il devient a la mort de son père en 1909 gérant de la société "Les fils de Jules Maistre" transformé en société "Maistre & Cie "

Les deux guerres mondiales allaient étoffer une activité s'effilochant après 1902 ou l'on recensait 300 habitants .Jusqu'en 1939 on y tissa du drap pour la marine et jusqu'en 1943 pour les fantassins. Dès lors la marche devint de plus en plus claudiquante.

Casimir jusqu'en 1950 dirige la manufacture , aidé de son frère Paul (héroïquement tombé à Verdun en 1916) et de son neveu Jean Maistre lui aussi combattant gravement blessé .Casimir, aux qualités de meneur d'hommes, dirige pendant près d'un demi-siècle  (1909 1950) l'entreprise où l'on apprenait à lire , où l'on vivait et on mourait. On y partageait le travail, le gîte, les jardins, les distractions et les fêtes.

Une vie communautaire dans une étonnante abbaye ouvrière ayant élevé le travail en arc de triomphe au dessus de la lourde porte. Villeneuvette eût ses chapelles. Comme le veut le dicton "La laine est catholique, la soie protestante" les gens de messe étaient les plus nombreux. Mais ils y voisinaient en bonne intelligence avec les protestants hollandais ou du R P R (Religion prétendue réformée) . Et c'est là que naquit Pierre Jacques Astruc qui introduisit la franc-maçonnerie en Languedoc.

Photos ecole de Saissac - Année 1992

 

Photos ecole de Saissac - Années 1992

1992

1992 2

 

 


 

Depuis Sept 2015,
retrouvez moi sur:

http://saissacdantan2.e-monsite.com/

c'est la suite !

11-blason-aude.jpg

Ce blog à pour but de faire perdurer notre mémoire, aussi,
si vous détectez une erreur, si vous souhaitez ajouter un commentaire, si vous possédez des documents pouvant paraitre ici, ...
n'hésitez pas,

contactez moi
fantin.erick@bbox.fr
ou écrivez votre commentaire directement sur le site.